Kriff

Vampire's Heart

Lundi 12 octobre 2009 à 18:25

     
      L'obscurité régnait dans la vaste chambre. La nuit tombée au-dehors, sans lune, n'offrait aucune source de lumière à cet espace clos. Seul des contours indistincts permettaient de distinguer le mobilier dans la pièce. Une silhouette sombre se dessinait, adossé au mur jouxtant la fenêtre. Les légères lumières de la ville dansaient sous la chambranle de la fenêtre et s'étendait à l'horizon. L'homme fixait avec un léger sourire les points lumineux, portant une cigarette à ses lèvres. Une nuée de fumée s'en extirpa, après en avoir avalée une bouffée brûlante. Cela le laissa indifférent. Tout comme le silence qu'il avait laissé s'imposer.

La porte de la pièce s'ouvrit doucement, aucun son ne suivit ce mouvement. L'homme ne bougea pas mais le rictus de ses lèvres s'étira légèrement.

La silhouette aux courbes féminines s'avança à pas feutrés jusqu'au centre de la chambre. Puis s'accroupit en une gracieuse révérence.

       -Maître! Notre installation est terminée! Voulez-vous convier les autres à nous rejoindre!

Il absorba une nouvelle bouffée de tabac. Sa main plantée dans la poche de son pantalon de toile, l'air décontracté, ne semblant pas se soucier des formules de politesse de son acolyte.

       -nous avons tout notre temps! Déclara-t-il, d'une voix grave et mélodieuse. Cela ne fait que commencer!

La jeune femme resta le visage bas, les yeux concentrés sur le plancher sombre qu'elle ne voyait pas. Seul la voix de son Maître, importait.

Les lumières se reflétaient dans les yeux de l'homme, dévoilant ses yeux noirs ponctués d'une légère teinte ambre.

       -il lui faudra passer un bon nombre d'épreuve pour qu'il nous soit utile et recouvrir son passé oublié!

Il posa la cigarette au coin de sa bouche et actionna le bâtant de la fenêtre. Elle s'ouvrit en grand, il se plaça devant elle et absorba à poumon ouvert la brise fraîche du matin, avec délectation. Sa cigarette retrouva sa position entre l'index et le majeur.

      -et pourtant son odeur est déjà tellement exquise! S'extasia-t-il, comme en transe.

Un sourire carnassier avait remplacé le rictus.

La jeune femme releva enfin la tête vers son Maître, une pointe de jalousie dans ses prunelles. Ses doigts se crispèrent sur son genou.

L'homme rit amuser, comme si il avait senti les sentiments de son sous-fifre. Il rouvrit les yeux, une lueur rouge y brilla avec intensité. Il se lécha le bord des lèvres et jeta le mégot dans le vide. Il n'entendit pas le bruit de sa chute. Mais celle-ci fut inévitable.


 


 


 

Aucun commentaire n'a encore été ajouté !
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://kriff.cowblog.fr/trackback/2917291

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | Page suivante >>

Créer un podcast